Isolation Thermique Onip

Batiweb Awards « Isolation thermique »

Peintures ONIP remporte le Batiweb Awards « Isolation Thermique ». Cette distinction vient récompenser le travail de nos équipes depuis le lancement de nos produits ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur). Vous pouvez en savoir plus en cliquant sur le lien suivant : Batiweb Awards Isolation Thermique.

Peintures ONIP continue son développement dans les solutions respectueuses de l’environnement, en proposant désormais un système d’isolation thermique par l’extérieur.

L’Isolation Thermique par l’Extérieur appelée I.T.E. est une technique de traitement de la façade destinée à accroître de façon significative l’inertie thermique d’une paroi. Elle apporte ainsi une économie d’énergie non négligeable.

Premier fabricant à proposer des produits NF Environnement dédiés à l’ITE :

  • ONIP Impression D3
  • ONIP RPE TALOCHE
  • ONIP RPE GRESE

Spécialistes de l’isolation, nous sommes en mesure de vous apporter des réponses techniques  spécifiques, innovantes avec des performances thermiques exceptionnelles.Isolation par l’intérieur, par l’extérieur, des combles,  des murs,  des planchers, des toitures, Sud Ouest Isolation propose des solutions  avec des matériaux ayant le plus faible impact environnemental tels la ouate de cellulose ou la laine de coton recyclé.Isolation des combles perdus par soufflage de ouate de cellulose ou de laine de coton recyclé, réalisation d’isolation de combles aménagés par un procédé de ré-hausse de la toiture de type « sarking ».Isolation par l’extérieur de vos façades, suivant un procédé exclusif aux performances incomparables.Depuis toujours, nous considérons que l’isolation écologique doit être avant tout très performante. Nous développons donc des solutions permettant de répondre aisément aux normes les plus exigeantes.

wakandaland

gotowakanda

wakandapraha

Un engagement de l’Etat

A ce jour, plus de 19 millions d’habitations individuelles construites avant 1975 consomment plus de 200 Kw / m2 /an. A la suite du protocole de Kyoto, le grenelle de l’environnement fixe à 50 Kw /m2 /an la consommation énergétique moyenne par logement dans les prochaines années.Cela signifie qu’il va falloir diviser par 4 la consommation énergétique des logements anciens, c’est ce que l’on appelle le « Facteur 4 ».Un enjeu environnemental

Les bâtiments contribuent pour 43 % à l’énergie consommée en France et pour 22 % aux rejets de gaz à effet de serre. Les logements existants, construits pour une bonne part d’entre eux alors qu’aucune réglementation thermique n’existait, en sont largement responsables. (Source ademe)

L’investissement le plus rentable dans le cadre d’une rénovation énergétique

En effet, une isolation performante permet :- à court terme, des économies sur le chauffage et un confort amélioré des occupants –  à moyen terme, une baisse du coût des travaux d’entretien –  à long terme, une meilleure conservation de vos locaux car les risques de condensations et les dégâts qui en découlent sont éliminés.

Une maison écologique est avant tout une maison bien isolée.

La qualité de l’enveloppe d’un bâtiment joue un rôle essentiel en limitant les fuites de calories et les échanges de chaleurs. A elle seule, l’isolation (des parois et de la toiture) est responsable de 55% des déperditions calorifiques.En optant pour nos solutions d’isolation écologique, vous avez la garantie de performances thermiques exceptionnelles. Vous réaliserez des économies importantes et immédiates, vous préserverez à long terme la valeur de votre patrimoine et, surtout, vous réduirez sensiblement votre empreinte carbone. Un isolant dit « écologique », comme la ouate de cellulose ou la laine de coton, est un matériau qui tend vers des critères précis.

  • Ce produit est issu de ressources naturelles et renouvelables.
  • Sa fabrication est peu gourmande en énergie, appelée « énergie grise », au minimum 20 fois moins que les isolants classiques.
  • Cet isolant permet de stocker du carbone, grâce à ses origines végétales. Il n’émet donc pas de pollution à l’intérieur ou à l’extérieur de l’habitat.
  • La toxicité du matériau est nulle lors de sa manipulation ou de sa pose.
  • Ce produit n’émet pas de composés organiques volatiles (COV).
  • Ce produit est non pathogène car il évite le risque d’inhaler des fibres qui peuvent s’avérer cancérigènes.
  • Cet isolant est recyclable et durable.

La réglementation thermique des bâtiments neufs (RT 2005 – RT 2010)

Enjeux de l’isolation

La RT 2005 est une norme applicable à tous les permis de construire (nouvelles constructions et extensions de bâtiments, résidentiels et non résidentiels) à compter du 1er septembre 2006.Elle repose essentiellement sur l’isolation thermique des bâtiments, en fixant une limite de consommation d’énergie à ne pas dépasser. La déperdition thermique du bâtiment (Ubât) ne doit pas dépasser la valeur maximale autorisée (Ubâtmax), déterminée en fonction de la situation géographique de la construction.

Elle a pour objectifs de :

  • Réduire de 40% les consommations d’énergie des bâtiments neufs d’ici 2020.
  • Diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre provenant des bâtiments neufs avant 2050.

En continuité de la RT 2005, la RT 2010 voir la RT 2012 renforcera la prise en compte des énergies renouvelables et des équipements à haute performance énergétique. Le cap fixé est le bâtiment basse consommation ou BBC.

Pour en savoir plus : La réglementation thermique des bâtiments existants (RT dans l’existant)

Lutte contre le gaspillage énergétique

Applicable depuis le 1er novembre 2007, la RT dans l’existant encadre les travaux que les particuliers entreprennent dans leur logement. Pour les travaux d’isolation, elle fixe un niveau minimal de performance thermique à respecter, afin de diminuer les besoins en énergie du logement.

La RT dans les bâtiments existants répond à l’obligation de se mettre en conformité avec les Directives Européennes et plus particulièrement la Directive Performance Energétique des Bâtiments. Elle a aussi pour objectif de maîtriser la consommation d’énergie afin de préserver les ressources énergétiques et limiter le réchauffement climatique.